Ø LE PROJET INCO - RURBASIE
Compétition sur les Ressources et Création de Nouveaux Marchés autour des Villes Secondaires.

 

 
 

 

La croissance rapide des centres urbains des pays d'Asie du Sud-Est constitue aujourd'hui un des défis majeurs de ces pays. Ce phénomène, qui peut compromettre un accès équitable et durable aux ressources naturelles, justifie que soient repensées les politiques d'aménagement du territoire en se basant sur une approche actualisée des relations qui existent entre les capitales, les centres urbains secondaires et les campagnes. La compréhension des relations ville-campagne, avec ce qu'elles présentent d'antagonismes et de complémentarités, est cruciale à l'élaboration de politiques d'aménagement du territoire, notamment vis à vis du choix d'un modèle de développement urbain unipolaire ou multipolaire. Les conséquences pour l'agriculture justifient que soit engagée une réflexion en profondeur sur la coordination entre politiques publiques de développement rural et d'aménagement du territoire.
 

Ø OBJECTIFS

L'objectif majeur du projet est d'analyser les dynamiques dans les zones rurales sous influence de centres urbains secondaires au Vietnam et au Cambodge. Pendant les quatre années du projet, l'impact du développement des villes secondaires sur les zones rurales limitrophes sera estimé, à la fois en terme de structuration et de dynamiques foncières de ces zones, mais aussi du point de vue de l'évolution de la demande des consommateurs urbains et de la capacité de l'agriculture locale à la satisfaire. Sur la base de ces études, le projet contribuera aux debats portant sur l'équilibre ville-campagne dans les stratégies nationales de développement et les politiques d'aménagement du territoire. Les deux centres urbains secondaires retenus au Vietnam pour ce projet, sont les villes de Hai Duong et de Vinh Yen.
 

Ø ACTIVITE
Pour la composante “Dynamiques spatiales”

Cette composante sera centrée sur les dynamiques spatiales et les questions foncières dans les zones rurales sous influence urbaine. Le travail sera mené à deux échelles complémentaires (micro-régionale et locale) et privilégiera un examen croisé du phénomène, à la fois de façon quantitative (cartographie) et qualitative (modes de gestion de l'espace). Ceci permettra d'identifier et de localiser ces dynamiques et fournira un support cartographique pour la composante 3 du projet. Cette étude éclaircira de façon significative les changements en cours et questionnera les liens possibles existant entre l'évolution des systèmes de cultures et les mutations dans l'affectation des terres.

 

Pour la composante “Demandes des consommateurs et dynamiques des filières”

L'objectif de cette composante est de comprendre si et jusqu'où les producteurs ont été capables de s'adapter à l'évolution de la demande des consommateurs urbains, et identifiera les contraintes éventuelles. La première étape du travail consistera à adapter des méthodologies développées en France aux conditions de l'Asie du Sud-Est. Dans un second temps, le projet identifiera les caractéristiques de cette évolution et étudiera son impact sur certaines filières et sur les systèmes de production environnants. Les itinéraires techniques et la qualité de l'irrigation seront étudiés pour les filières intensives afin d'identifier les possibles effets négatifs de l'intensification sur l'environnement.

 

Pour la composante “Changement d'échelle et conditions pour un développement spatial equilibré”

Un changement d'échelle permettra de positionner les résultats obtenus par les deux premières composantes dans le cadre de la réflexion engagée sur l'aménagement du territoire. Sur la base des cartes réalisées dans la composante 1, le projet proposera de passer d'une analyse locale à une interprétation méso-régionale des phénomènes pour chacun des centres secondaires étudiés. En lien avec les autorités provinciales et nationales, le projet disséminera ses résultats et contribuera aux débats nationaux sur les dynamiques d'urbanisation, le développement agricole et les politiques d'aménagement du territoire.

Ø PROJET ET PARTENAIRES

Ce projet de recherche est financé par la DG XII de la Commission Européenne, sur la ligne INCO-Dév, pour une durée de 4 ans jusqu'en avril 2007. Il mobilise un partenaire du Vietnam, un du Cambodge, et 4 de l'Union Européenne (voir liste jointe).
 

 

 

Ø PARTENAIRES

 

 

Ø DES INFORMATION
 

Damien THIBAULT
Représentant du GRET Vietnam
269, Kim Ma, Hanoi
Tel: +(84-4) 846 45 15
Fax: +(84-4) 846 45 14
Email: coordination@gret.org.vn

Jean – Philippe FONTENELLE
GRET - France
211-213 rue La Fayette, 75010 Paris
Tel: +(33) 1 40 05 61 39
Fax: +(33) 1 40 05 61 10
Email: fontenelle@gret.org


Đao The Anh
Directeur du DSA - VASI
Viện KH KT NN VN
An Khanh-Hoai Đuc-Ha Tay
Tel: + (84.34) 650 793
Fax: + (84.34) 650 625
Email: daotheanh@fpt.vn

 

X Haut de page

› Tiếng Việt  › Français › English

Plan |   Contact  | Liens

  Groupe de Recherche et d'Echanges Technologiques
R 307+308 Batiment A1 du Domaine diplomatique Van Phuc, 298 Kim Ma, Ba Dinh, Hanoi, Vietnam
Tel: (84-4) 38 464 491/38 464 493. Fax: (84-4) 38 464 514. Email:
gretvn@gret.org.vn