Ø PROGRAMME FASEVIE

 


Documents de capitalisation

 

 

 

Titre: Programme Fasevie: réduction de la malnutrition des populations défavorisées au Vietnam par la mise à disposition d’aliments enrichis accessibles à tous et l’éducation nutritionnelle.

 

Lieu: Vietnam, provinces du Centre (Quang Nam, Ha Tinh, Da Nang), extension nationale.

 

Ø RÉSUMÉ

“Diagnostique sur la situation nutritionnelle des jeunes enfants, pratiques alimentaires alimentaires et environnement socio-économique a Bac Tra My” (Février 2005).

Le programme Fasevie vise la réduction de la malnutrition au Vietnam chez les groupes les plus défavorisés, en partenariat avec le NIN (National Institute of Nutrition). Lors d’une phase pilote, des outils ont été conçus et testés pour les enfants de moins de deux ans: mise à disposition d’aliments de complément au lait maternel accessibles à tous et évolution du comportement alimentaire des mères par l’éducation nutritionnelle.

Le présent projet comporte trois volets d’activité sur trois ans.
1) La consolidation des acquis dans les provinces pilote, et l’autonomie des partenaires provinciaux.
2) l’extension nationale de la stratégie Fasevie, grâce à des outils d'appui institutionnel conçus et validés.
3) La diversification des actions en direction de nouvelles populations vulnérables.

X Haut de page

 

 

“Education nutritionnelle”(Ha Tinh, 11/09/2001)

Ø OBJECTIFS

Objectif général:  Elaborer, améliorer et diffuser des méthodes visant à réduire les prévalences de malnutrition parmi les groupes les vulnérables de la population vietnamienne.

 

 

 

Objectifs spécifiques

“Démonstration de pratiques alimentaires » (Quang Nam).

1. L’autonomie des partenaires vietnamiens dans les provinces d'implantation de la phase précédente du projet.

2. Extension nationale des méthodes Fasevie de réduction de la malnutrition chez les enfants de moins de deux ans.

3. Extension du projet à de nouvelles populations vulnérables : enfants en âge scolaire, femmes en âge de procréer, personnes âgées.
 

 

Ø DESCRIPTION DÉTAILLÉE DES ACTIVITÉSS

Volet 1: Consolidation des acquis de la phase pilote

« Un produit Fasevie est présenté aux mères dans le Centre de la santé du district de Huong Son, Ha Tinh ».

Après la phase d'initiation du programme Fasevie, de 1995 à 1997, la phase pilote (1998-2003) a consisté à tester les stratégies mises en place sur les provinces de Danang, Ha Tinh et Quang Nam, provinces du Centre du pays les plus touchées par la pauvreté et dans lesquelles les taux de malnutrition figurent parmi les plus importants du Vietnam.
Les activités du programme Fasevie développées sur les trois provinces sont décomposées en trois parties:


Production d'aliments de complément à l'échelle provinciale (farines instantanées et aliment de complément à ajouter à l'aliment traditionnel).


Développement d'un réseau de distribution et action marketing pour le site de production.


Education nutritionnelle des mères enceintes et de mères d'enfants de moins de deux ans.

« Campagne de promotion des farines» (Huong Son, Ha Tinh).

Le premier volet du projet consiste donc à accompagner les partenaires locaux impliqués vers l’autonomisation complète : progressivement, ils reprendront entièrement à leur compte toutes les activités Fasevie, tant d'un point de vue technique que financier.


L’équipe Fasevie a initié et développé les activités avec les partenaires locaux lors de la phase II. Elle a établi, testé et validé l’ensemble des outils méthodologiques utiles à chacun des partenaires de terrain. Au cours de la phase III, elle apportera son soutien non plus sous la forme d'un appui technique et financier direct (rôle moteur), mais sous la forme d'un appui "base arrière" intervenant sur demande des partenaires (rôle d'accompagnement), lorsque ceux-ci se retrouveront dans l'incapacité de poursuivre certaines activités sans l'aide du programme.
Au niveau des sites de production pilotes, les activités ainsi accompagnées seront:


Au niveau de l’entreprise la production d’aliments de complément au lait maternel de qualité, et une démarche qualité dans l’entreprise, par le strict respect des normes de production définies en liaison entre le Gret, l'IRD et l'entreprise.


La mise à disposition des produits auprès du réseau de volontaires de l'Union des femmes, qui en assureront la promotion via des campagnes d’éducation nutritionnelle auprès des mères.


La réalisation des opérations promotionnelles de marketing destinées à la bonne diffusion des produits au travers d'un réseau de magasins revendeurs.

X Haut de page

 

Production des farines infantiles
Les deux unités de production opérationnelles, (provinces de Ha Tinh et de Quang Nam), recevront du programme les outils nécessaires à leur autonomisation. Cette phase d'accompagnement est justifiée pour les activités de contrôle de la qualité de la production (bonne utilisation des fichiers de suivi des étapes de la production, des guides de bonne conduite hygiénique et des flux dans les bâtiments).


Dans cet esprit, des missions des responsables de la production et de la qualité sont prévues régulièrement afin d’effectuer un suivi de la production et de la qualité dans les sites existants, et le cas échéant la remettre à niveau.

 

6. “Achat des farines par les mères dans le Centre de la santé du district de Huong Son, Ha Tinh” .

Des formations seront également organisées pour les personnels de l'usine afin de poursuivre la sensibilisation aux problèmes de qualité, les former à l’auto-évaluation et à l’adaptation des procédures de contrôle qualité si nécessaire.


Au niveau de la formulation de nouveaux produits, les entreprises pourront recevoir un appui du Nin, dont le personnel sera lui-même formé à l'utilisation du logiciel Alicom, développé par l’IRD, permettant de calculer les formules adaptées aux besoins nutritionnels des enfants, en fonction de la disponibilité des matières premières locales, de leurs prix et de leurs compositions.

 


Education nutritionnelle (EN)
Lors de la phase II de Fasevie, le système d'éducation nutritionnelle a été mis en place dans 7 districts (répartis sur trois provinces) au travers du réseau de l'Union des femmes. Environ 1500 volontaires ont été formées pour diffuser les messages d'éducation nutritionnelle et commercialiser les farines instantanées auprès de 30,000 mères d'enfants de moins de deux ans. Lors du séminaire de restitution (mars 2004), le programme remettra les outils nécessaires à la continuité des activités au réseau de l'Union des femmes et assurera leur formation à ces outils.


Lors de cette phase III, l'animation du réseau ne se fera plus par l’équipe Fasevie comme lors de la phase II, mais directement par le réseau de l'Union des femmes : les formatrices principales seront en charge de la formation continue des volontaires et de la formation de nouvelles volontaires lorsque des changements sont nécessaires. Les outils de suivi informatiques des activités d'EN mis en place par le programme seront repris par les responsables de l'Union des femmes des districts, puis transmis au niveau national (voir volet II). L’ensemble des données seront compilées au niveau national (volet II).


En fonction de l'évolution des données des cahiers de suivi des volontaires, le responsable formation du programme assurera la formation continue des formatrices principales et leur apportera tous les outils nécessaires à la formation des volontaires de façon à améliorer régulièrement l'impact de la stratégie sur les populations cibles.


Le responsable éducation nutritionnelle du programme apportera son soutien de façon ponctuelle sous la forme de conseils et de suivi des activités, et il travaillera en collaboration avec le responsable formation pour le contenu des formations.


L'organisation des concours annuels de la meilleure volontaire dans chaque commune développée à échelle pilote sera reprise par les membres de l'Union des femmes. Le programme soutiendra cette action d'un point de vue de la définition des critères d'évaluation des volontaires et de leur amélioration. Par ailleurs, l'organisation de ces concours au niveau de chaque commune sera étendue au niveau du district puis provincial.


Les membres de l'Union des femmes reprendront l'organisation des réunions trimestrielles des volontaires en chef au niveau de chaque commune, le programme diminuant progressivement sa participation technique et financière. Une partie du coût de ces réunions sera reprise par les Comités populaires des communes.


La lettre d'information rédigée par les membres de l'Union des femmes pour toutes les volontaires du réseau du district de Thang Binh sera étendue aux autres districts, une lettre d'information au niveau provincial sera mise en place, et les autorités locales pourront reprendre à leur compte les frais engendrés par son impression.

X Haut de page

 

Marketing
Le programme Fasevie, lors de la phase II du projet, a aidé la mise en place pour les entreprises de production de farines infantiles d'un réseau de distribution de magasins détaillants, de campagnes promotionnelles (télévision, radio, plaquettes produits, casquettes, bols), et a formé les agents commerciaux des entreprises à la vente des produits.

 

“Produits de Fasevie”.

Les entreprises reprendront entièrement ces activités à leur compte lorsque les outils leur seront remis lors du séminaire de restitution.


Par ailleurs, un système de suivi des ventes sera tenu par l’usine, grâce à des outils développés par Fasevie, auquel le personnel des entreprises sera formé par l’équipe projet. Le programme continuera de contribuer ponctuellement à ces actions par l'intermédiaire du responsable marketing qui se rendra sur les divers sites pour venir en appui aux forces de vente. Des réajustements des stratégies marketing pourront être réalisés en collaboration avec les entreprises pour améliorer les ventes et ainsi contribuer à leur rentabilité financière.

 


Volet II: Extension nationale de la stratégie Fasevie

Documents de la diffusion des messages.

Ce volet II est parfaitement intégré aux priorités du gouvernement vietnamien: il est d’ores et déjà inscrit dans le document du plan d'action national de l'enrichissement des aliments du Ministère de la Santé.


Ce volet II du projet Fasevie est consacré à la mise en place de toutes les conditions nécessaires au succès de l’extension nationale des activités par le Nin, en collaboration avec l’Union des femmes, sur la base des acquis du projet.
 

Un séminaire de restitution des acquis
Le séminaire de restitution de mars 2004 vise, d'une part à restituer les outils mis en place par le programme aux partenaires vietnamiens, et d'autre part à servir de forum de discussion régional autour de l'alimentation de complément des enfants de moins de deux ans. Il constituera un temps fort de la phase d'autonomisation complète des activités des sites pilotes existants.

Une étude de caractérisation des contextes
Afin de préparer l’extension dans les conditions les plus efficaces possibles, il est prévu la réalisation d'une étude visant à caractériser les grandes catégories de contextes sociaux, agricoles et économiques sur l’ensemble du territoire national. Le résultat de cette étude permettra de compléter et adapter les méthodologies d'intervention applicables aux divers contextes, et en particulier ceux relatifs aux populations les plus pauvres. Cette mission sera confiée au responsable extension en liaison avec le Nin avec l'appui du chef de projet.
 

Un Comité national de pilotage
Un comité de pilotage au niveau national sera créé, qui comprendra le Nin, l'Union des femmes, les membres de l'équipe Fasevie. Ce comité de pilotage devant se réunir régulièrement permettra de sensibiliser et d'impliquer de façon plus opérationnelle les acteurs nationaux du programme. Le Comité prendra les décisions d'actions pour l'extension des activités du niveau district au niveau province sur les sites pilotes de Fasevie et coordonnera l’ensemble des volets.


Un centre de formation bicéphale
Un centre de formation sera créé, qui comprendra deux sites d’implantation:
Au niveau du Nin afin de former les acteurs de terrain lors de l'extension des activités d'éducation nutritionnelle de l'échelle de district à celle provinciale. Ce centre de formation permettra de former les membres de l'Union des femmes à la nutrition des enfants de moins deux ans, et les centres de santé aux procédures de contrôle de la qualité des aliments de complément. Etant donné que les outils développés par le programme Fasevie seront appropriés par les partenaires au niveau local et national, ce centre de formation permettra de former les personnes au niveau national en charge de la centralisation des données de suivi récupérées au niveau du terrain, d'assurer la formation de nouvelles formatrices principales qui seront elles-mêmes en charge de la formation des volontaires, puis d'assurer leurs formations continues.


Au niveau du site de Quang Nam, l’antenne technique du centre de formation sera développée afin de former les personnels de futurs autres sites de production en conditions réelles. Cette formation portera sur les techniques de production, d'utilisation des machines de transformation (mélange, torréfaction, cuisson-extrusion, emballage…), aux techniques d'achats de matières premières, de contrôle de la qualité des produits finis.

La mise en synergie avec les programmes nationaux
Le programme national d'action contre la malnutrition mis en place par le gouvernement est relayé dans les villages par un ensemble de réseaux, de personnels, et de moyens (centres de santé, volontaires, comités populaire, etc.) Aussi, une attention toute particulière sera portée par le programme sur les moyens d'intégrer et de fusionner certaines activités du programme dans les réseaux existants, afin d'optimiser les ressources et de préparer l’autonomisation. Ces points seront discutés notamment lors des réunions du Comité de pilotage, et les diverses activités du programme sur le terrain seront progressivement intégrées à la démarche nationale de lutte contre la malnutrition.


L’intégration progressive de l’équipe projet chez les acteurs vietnamiens de la nutrition
L'équipe actuelle du programme Fasevie travaille pour le programme depuis plusieurs années. Elle est composée principalement d'ingénieurs agroalimentaires qui ont acquis un savoir faire indispensable pour les partenaires nationaux du programme (le Nin, l'Union des femmes).


Dans le volet II de cette phase III de Fasevie, il est prévu que les responsables des activités soient repris par les partenaires nationaux afin de pouvoir poursuivre leur travail chez les partenaires après cette phase III. Ainsi:
Les responsables production, qualité et diversification intégreront une structure de technologie agroalimentaire qui pourra reprendre les activités de techniques de transformation du programme (les responsable qualité et production étant déjà contractualisés par le département des système agraires du Vietnam Agriculture Science Institute).


Les responsables éducation nutritionnelle et formation intégreront le Nin. A noter que le responsable EN Fasevie vient d'être contractualisé par le NIN.


Le responsable extension rejoindra l'Union des femmes afin de coordonner les actions des différents partenaires au niveau national, et de gérer l'activité AdC au sein de l'Union des femmes.

Un premier changement d’échelle: du district à la province
Sur les sites déjà existants de Quang Nam et Ha Tinh, les activités du programme seront étendues au niveau provincial. Il s'agira principalement d'étendre les activités d'éducation nutritionnelle à tous les districts de ces deux provinces. A noter que les deux unités de production déjà opérationnelles ont été dimensionnées par Fasevie pour couvrir leur marché provincial.


A la province - ville de Danang, les activités d'EN seront poursuivies dans le seul district déjà lancé.


Les entreprises continueront de réaliser leurs activités de promotion des farines infantiles au travers.


De films publicitaires ainsi que d'actions promotionnelles au niveau des Centres de santé communaux.


Sur les 7 districts déjà existants, le programme continuera de financer les indemnités versées aux formatrices principales de l'Union des femmes pendant un an, pour faire passer sa contribution à hauteur de 50% la deuxième année et 25% la troisième année, le reste étant repris par le réseau de l'Union des femmes qui pourra trouver des financements au niveau des Comités populaires.


Pour les 17 nouveaux districts dans lesquels l'EN sera lancée (7 à Ha Tinh et 10 à Quang Nam), les formatrices principales seront indemnisées par le programme pendant une durée d'un an, pour passer à 75% la deuxième année. Après quoi, deux formatrices principales seront choisies dans toute la province pour encadrer le réseau provincial de volontaires, l'encadrement au niveau du district étant repris par les membres de l'Union des femmes.


A la différence de la phase II du programme Fasevie, ces activités seront gérées par le réseau de l'Union des femmes, le programme intervenant en appui en base arrière de façon à palier aux manques à la fois techniques et financiers de ce réseau.

Des aliments pour les plus défavorisés
Les farines instantanées mises au point par le programme Fasevie présentent de loin le meilleur rapport qualité sur prix. En effet, l’ensemble des composantes du coût de production a été optimisée par l’équipe projet en partenariat avec le Nin et les entreprises : les matières premières utilisées sont entièrement de source locale, les équipements de transformation sont fabriqués localement (transfert de technologie Gret), et la production est locale (main d'œuvre locale). De ce fait, le produit est disponible pour une frange de la population qui ne peut accéder aux aliments de complément pour nourrissons présents sur le marché (2,5 fois plus chers). Cependant, bien que ces farines soient promues et achetées dans les zones pilotes d'intervention qui sont des zones pauvres, il conviendra de formuler de nouveaux produits encore moins chers : les plus démunis font l’effort d’acheter ces aliments pour leur bébé, mais au prix de sacrifices sur d’autres dépenses de base de la famille.


Fasevie se doit de formuler un produit moins cher encore, qui permettra à cette catégorie des plus défavorisés de se procurer régulièrement des aliments de complément de bonne qualité pour leurs enfants. Pour cela, il sera nécessaire de mettre au point de nouveaux produits à définir, qui pourront être de nouvelles formules de compléments alimentaires ajoutés aux repas traditionnels, des recettes alimentaires améliorées avec utilisation des aliments traditionnellement achetés par les mères pour la famille, ou des farines à cuire.


Tout l’effort portera sur l’optimisation des coûts, afin que les solutions proposées aux familles les plus pauvres ne soient pas des « produits pour les pauvres », mais des produits très bon marché. Le respect de la dignité de ces populations est essentiel, et le savoir-faire technique et scientifique de l’équipe Fasevie doit pouvoir y contribuer.

X Haut de page


Volet III: Diversification des actions en direction de nouvelles populations vulnérables
Le programme se propose de mettre en place des solutions alimentaires pour des cibles vulnérables autres que les enfants de moins de deux ans.


Dans ce but, une recherche bibliographique et statistique sur ces populations sera menée en parallèle à la réalisation d'un diagnostic de la politique nationale d'enrichissement des aliments. Les populations visées par la réalisation de cette recherche sont les femmes en âge de procréer, les enfants de 6 à 12 ans et les personnes âgées.
 

La Compagnie agro-alimentaire et de services-unite de transformation Favina, ville de Tam Ky, province de Quang Nam.

Définition des stratégies par catégorie de population ciblée
Après avoir identifié de façon rigoureuse les populations vulnérables pour lesquelles des solutions seront mises en place, il conviendra de réaliser des études de faisabilité de la mise en place de solutions alimentaires et de messages d'EN. Des enquêtes seront nécessaires afin de déterminer le meilleur compromis entre habitudes alimentaires, caractéristiques socio-économiques, géographiques et besoins nutritionnels des populations ciblées.


A l'issue de ces enquêtes, il sera proposé des stratégies d'actions englobant la définition des produits, leur positionnement sur le marché, ainsi que les modes de diffusion les plus appropriés pour ces populations vulnérables.


Le programme mettra également en œuvre des tests d'analyse sensorielle afin de rendre les produits les plus acceptables possibles par ces populations et les tester auprès d'un nombre significatif de dégustateurs avant de les faire mettre sur le marché.

Production d’aliments enrichis adaptés

La Compagnie agro-alimentaire et de services-unite de transformation Favina, ville de Tam Ky, province de Quang Nam.

Lorsque ces produits seront clairement définis, des accords avec une ou des entreprises agroalimentaires seront passés afin de leur confier la partie production. Un travail d'élaboration de la stratégie marketing sera fait afin de toucher de façon la plus efficace possible les populations visées.


En parallèle, les messages d'éducation nutritionnelle seront définis, les supports seront crées, édités et diffusés par les réseaux identifiés.

Première diversification: consolidation de la stratégie biscuits avec le Nin en l’entreprise Hai Ha
Lors de la phase précédente du programme Fasevie, il a été mis en place avec la société Hai Ha (grosse entreprise vietnamienne de production de confiserie et pâtisserie) une production de biscuits enrichis pour les enfants en âge scolaire (6 à 12 ans). Après la phase de mise au point des biscuits, de l'emballage et l'obtention des autorisations de mise en marché par le gouvernement vietnamiens, les produits vont être lancés au niveau national sur le marché par la société Hai Ha grâce à une campagne marketing financée par l’entreprise.


En parallèle, des outils d'éducation nutritionnelle ludiques (petits livrets du type bande dessinée) seront conçus et réalisés par Fasevie afin de toucher cette cible d'enfants de manière efficace. Il s'agit ici de créer des supports de communication adaptés destinés à sensibiliser les enfants aux problèmes de nutrition.


Un système de suivi des ventes de biscuits dans la société Hai Ha sera mis au point et permettra de connaître en temps réel l'acception de ces produits par la population cible. Il consistera à connaître les ventes mensuelles de biscuit par région.


Après avoir mis au point les supports d'éducation nutritionnelle pour les enfants âgés de 6 à 12 ans, ceux-ci seront produits à grande échelle et seront diffusés par les écoles avec la coopération du ministère national de l'éducation. Au niveau national, une coordination sera mise en place entre le Nin, l’entreprise Hai Ha et le Ministère de l'éducation afin de rassembler tous les acteurs de cette campagne et d'harmoniser leurs actions.


Comme lors de la phase II du programme Fasevie concernant les AdC, le programme mettra en œuvre avec le Nin des enquêtes régulières visant à mesurer l'évolution des connaissances nutritionnelles des populations vulnérables ciblées. Les résultats de ces enquêtes seront analysés en temps réel et feront l'objet de rapports visant à éventuellement améliorer la diffusion des messages.

X Haut de page

 

Ø DES INFORMATIONS
 

Adresse :
Salle 223 Institut National de Nutrition, 48 B rue Tang Bat Ho, Hanoi, Vietnam
Tel : (04) 972 14 78 ; fax : (04) 972 14 79

 

Olivier Renard

Coordinateur Chef du projet

Tél: (+84) 04 972 14 78 

Télécopie: (+84) 04 972 14 79

Port.: (+84) 0905 64 46 15;

Courriel.: renard@gret.org.vn

Claire Khoury

Coordinatrice Responsable Diversification

Port.: (+84) 09 02 31 45 84;

Courriel: fasevie-claire@gret.org.vn

Do Manh Cuong, Master en développement
Coordinateur Consolidation/Extension – Adjoint au Coordinateur Chef de projet
Port.: (+84) 09 05 10 75 09;
Courriel: fasevie-cuong@gret.org.vn

Nguyen Van Hoan, Master en technologie alimentaire

Responsable recherche et développement

Port.: (+84) 09 13 54 57 09;

Courriel: nguyen_vanhoan@yahoo.fr

Nguyen Van Son - Responsable formation

Port.: (+84) 09 13  41 91 22;

Courriel: fasevie-son@gret.org.vn

Ho Nguyet Yen -  Secrétaire/Interprète
Port: (+84) 09 12 41 79 39
Courriel: fasevie_hn@gret.org.vn

Do Bich Phuong - Responsable Marketing

Port: (+84) 09 06 06 49 59

Courriel: fasevie-marketing@gret.org.vn

Mai Xuan Quang - Assistant auprès du Coordinateur Consolidation - Extension
Port: (+84) 09 12 35 32 45;
Courriel: fasevie-quang@gret.org.vn

 

X Haut de page

› Tiếng Việt  › Français  › English

Plan |   Contact  | Liens

 Tổ chức nghiên cứu và chuyển giao công nghệ
Phòng 307+308 - Nhà A1 Khu Ngoại giao đoàn Vạn Phúc, 298 Kim Mã - Ba Đình - Hà Nội.
Tel: (84-4) 38 464 493/38 464 491.
Fax: (84-4) 38 464 514. Email: gretvn@gret.org.vn

© 2005 Tổ chức nghiên cứu và chuyển giao công nghệ.